L’enfant atteint d'une surdité ou d'une déficience auditive

Version imprimableSend by email

Conseils pratiques pour une meilleure intégration

  • Attention ! L'enfant n'entend pas nécessairement lorsqu'il y a danger

    (une voiture par exemple, ou une alarme). Soyez attentifs. De plus, l'enfant ne perçoit pas de signal venant de l’arrière.

  • Pour mieux communiquer :

Pensez à parler à l'enfant de face (ne lui tournez pas le dos !!), et surtout quand celui-ci vous regarde. Pensez que certains enfants lisent sur les lèvres : articulez bien (sans exagérer), et pensez qu'un chewing-gum, une moustache ou une barbe peuvent gêner leur lecture.

Donnez des consignes simples : phrases courtes, mots simples. Soyez attentif au fait qu'en raison de ses difficultés d'audition, il peut en effet également avoir des problèmes de langage, d’appropriation du français, donc de compréhension. Assurez-vous tout le temps que l'enfant a bien compris, cela aidera l'intégration et son bon vécu du séjour.

Accompagnez vos paroles de gestes simples et d'expressions du visage : cela facilitera la communication.

La vue est très importante pour mieux communiquer. N'hésitez pas à utiliser des documents visuels (photos, images, dessins), ceux-ci doivent être précis. Le mime, le geste, l’expressivité globale accompagnant le message oral sont indispensables.

  • La vie en groupe :

Il faut préparer au mieux l'enfant à chaque situations de groupe, pour qu'il puisse anticiper : il convient de lui expliquer les choses par anticipation et vérifier qu’il a compris : le “quand”, “où ”, “comment ”, “pour quoi faire ”, “avec qui”.

Soyez attentifs, en groupe les prises de parole fusent sans que l'enfant puisse identifier les nouveaux locuteurs. Il perd alors le fil de la conversation et peut finir par s’ennuyer. Il faut donc préparer l’enfant.

  • Ses besoins :

Soyez attentifs : un caprice ou une colère peut être l’expression d’une incompréhension de la part de l’enfant.

 

Ce qu'il est important de savoir

  • Qu'est-ce que le handicap auditif ?

Dû à des causes multiples, le handicap auditif ne se voit pas et est souvent sous-estimé. Les enfants porteurs d'un handicap auditif ont des difficultés quant à la communication et à l'acquisition d'informations. Souvent, ces enfants développent leur propre stratégie pour communiquer.

• Un enfant porteur d'une déficience auditive peut a priori tout faire sans risques particuliers et possède toutes les capacités intellectuelles et physiques d’un enfant du même âge.

• Il porte presque toujours des prothèses auditives. Il faut vérifier, si l’enfant est jeune, qu’elles sont en état de marche. L'enfant peut également porter des implants cochléaires : il s’agit d’une technique beaucoup plus lourde destinée à certaines catégories de surdité ne pouvant bénéficier d’une prothèse classique. Ils comprennent un microphone qui capte les sons, un microprocesseur qui code ces sons et les renvoie par l’intermédiaire d’une antenne à des électrodes implantées dans la cochlée.

• Un enfant sourd appareillé ne peut être considéré comme entendant. Il ne peut pas recevoir tous les sons ou les reçoit avec une distorsion. D’autre part, sa surdité peut avoir entraîné un retard plus ou moins important de langage.

• Il peut être isolé car il est privé des informations sonores : sons, bruits, paroles. Il appréhende le monde principalement par la vue.

  • Les modalités pratiques

Quand l'enfant porte des prothèses auditives

II faut vérifier, surtout si l’enfant est jeune, qu’elles sont en état de marche. Les piles doivent être changées tous les 5 à 7 jours.
Les prothèses ne doivent pas être portées au lit, sous la douche, en jeux d’eau, dans le sable.
L’embout de la prothèse doit être propre, non obturé, nettoyé régulièrement.
En hiver, sous un bonnet et dans toute position de contact, il faut arrêter l’appareil ou le repositionner dans l’oreille s’il se produit des sifflements.
En cas de petits problèmes ORL ou dermatologiques, arrêter le port de l’appareil car il devient gênant.
L'enfant porteur d'une déficience auditive peut être dérangé par le brouhaha (préau, cantine…) et par le bruit de la circulation ce qui peut nécessiter de fermer son appareil.

Quand il porte des implants cochléaires
La batterie est à recharger chaque jour.

 

6/8 allée de Mondorf-les-Bains
Bâtiment "les mésanges"
54500 VANDOEUVRE-LES-NANCY
Tél 03 83 29 37 23
Fax 03 83 33 11 71

contact@francas54.org

Réalisation Studio Adagio Agence de communication Mulhouse Alsace