L’enfant porteur d'un handicap psychique (autisme notamment)

Version imprimableSend by email

Conseils pratiques pour une meilleure intégration

Attention aux dangers !!

  • Soyez attentif à la présence de l’enfant à côté de vous : il peut se sauver facilement.
  • L'importance du cadre

    Les enfants porteurs de handicap psychique ont besoin d'être sans cesse rassurés. Plus vous donnerez un cadre clair et verbalisé, plus les enfants se sentiront en sécurité. Veillez donc à ce que votre cadre soit toujours le même, et pour tous.

  • Pensez à verbaliser

Même si la communication avec l'enfant est difficile, n'hésitez pas à verbaliser le plus possible, à prendre le temps d'expliquer, sans pour autant lui ressasser les mêmes choses.
Restez à l’écoute en toutes circonstances, ne soyez jamais agressif, ni impatient.

  • Conseils pour les activités

    N'obligez pas l'enfant à "produire" en permanence. L'important est qu'il soit présent, qu'il s'amuse, qu'il rencontre d'autres enfants...
    Par conséquent, si l'enfant rentre un jour chez lui sans dessin, ce n'est pas grave !

    Les enfants porteurs d'un handicap psychique ont tendance à fonctionner à l'envie : ils vont aller vers ce qui les attire. A vous d'en faire un atout pour leur participation aux activités !

  • Soyez souples et imaginatifs:

L'enfant porteur d'un handicap psychique nous amène particulièrement à se poser la question de la différence : il est important que vous soyez souples, afin d'accepter que l'enfant participe, mais d'une manière peut-être moins traditionnelle (parfois, le simple fait d'être là pour l'enfant est une manière de participer).
L'imagination sera donc votre principale qualité pour apprendre à réagir à toutes les situations. Surtout, ayez de l'humour et dédramatisez, tout se passera pour le mieux.

  • Pour éviter les angoisses : les pictogrammes

    Pour prévenir les angoisses, vous pouvez utiliser les pictogrammes : des images représentant les différents moments de la journée. Vous pouvez ainsi, avec l'enfant, lui montrer tout le déroulement successif de la journée, notamment les jours des changement (lors d'une sortie par exemple). Employés au quotidien, les pictogrammes sont des aides précieuses pour l'intégration et la communication avec l'enfant porteur d'un handicap psychique.

    De manière générale, mettez un cadre strict à vos activités (heures régulières, consignes claires), pensez à mettre en place des rituels (par exemple, commencer la journée par son activité préférée).

  •  

Ce qu'il est important de savoir

Qu'est-ce que le handicap psychique ?

Le handicap psychique est la conséquence d'un trouble du comportement et / ou du jugement, sans que la capacité intellectuelle de la personne ne soit nécessairement affectée. Il entraîne une difficulté à s'adapter à la vie en société.
On trouve donc parmi les handicaps psychiques l'autisme, les troubles envahissants du comportement...

  • Les manifestations du handicap psychique

L'enfant a des difficultés à fixer son attention, à mémoriser, à évaluer le temps, l'espace et les informations de manière générale.

Il connait des difficultés quant à la communication et au vocabulaire (certains enfants ne communiquent pas du tout)

Le handicap psychique ne se voit pas.
Parfois l’enfant peut réagir de manière inadaptée, incongrue ;
Ils sont souvent facilement stressés et angoissés, avec des besoins rigides (des tocs, des manies) ;
L’enfant maîtrise parfois mal ses gestes ;
Il communique difficilement, et est parfois replié sur lui-même.

 

6/8 allée de Mondorf-les-Bains
Bâtiment "les mésanges"
54500 VANDOEUVRE-LES-NANCY
Tél 03 83 29 37 23
Fax 03 83 33 11 71

contact@francas54.org

Réalisation Studio Adagio Agence de communication Mulhouse Alsace